MOURNE MOUNTAINS, PREMIERE JOURNEE : DE SLIEVE MUCK A BUTTER MOUNTAIN

Je vous emmène cette fois dans le nord-est de l’Irlande, au cœur des Mourne Mountains, situées à environ une heure de route au sud de Belfast. Après une douzaine de séjours sur cette île, il était grand temps pour moi d’aller explorer ce massif très populaire, l’un des rares où je ne m’étais pas encore aventuré. Dans ma conquête des sommets irlandais de plus de 500m, je n’en avais jusqu’ici visités que deux en Irlande du Nord, Slieve Croob (539m) et Slieve Gullion (574m), situés respectivement au N et au SO des Mournes. En novembre dernier, je pars donc, bien décidé à rajouter quelques sommets à ma collection…

UN SI JOLI MOIS DE NOVEMBRE ET DE NOMBREUX PARCOURS POSSIBLES

Mais pourquoi novembre, me direz-vous ? C’est vrai que c’est loin d’être la meilleure période: il fait en général plutôt maussade, froid et humide, et les journées sont particulièrement courtes. Mais j’ai pris l’habitude d’aller en Irlande quelques jours à cette période, et ce depuis 2012. Et la météo n’a pas toujours été si mauvaise que ça. Par contre, mieux vaut ne pas partir marcher trop tard afin de ne pas être surpris par la nuit.

Pour un « peak-bagger » comme moi, les Mournes, c’est le rêve. Les sommets sont relativement proches les uns des autres et la plupart sont reliés par de bons sentiers -chose rare en Irlande. Si la météo est suffisamment clémente pendant ces quatre jours, je peux faire une razzia parmi les 35 sommets de plus de 500m répertoriés. Parcours linéaires ou en boucle, le choix des itinéraires est riche de possibilités. Je vais donc décider au dernier moment du parcours de ma première randonnée.

DSC_1018
D’épais nuages recouvrent le sommet de Slieve Muck…

Lorsque j’ouvre les rideaux de la chambre de l’auberge de jeunesse ce matin-là, le soleil brille sur les pentes S de Slieve Muck (674m). La veille au soir, j’ai décidé de commencer par celui-ci, puis de continuer vers la crête en direction du nord aussi loin que la météo, le timing et mes jambes voudront bien me porter. En regardant la carte, il me semble intéressant d’aller visiter le sommet S, qui pourrait bien être considéré comme un sommet à part entière, et qui devrait offrir un panorama plutôt sympathique. Après un copieux Full Irish Breakfast agrémenté d’une salade de fruits, je prends la route, plein d’enthousiasme. Il n’y a que dix ou quinze minutes de route pour accéder au point de départ de la randonnée.

DSC_1026
Un dernier regard sur Spelga Reservoir avant de pénétrer dans les nuages…

IL FAIT BEAU, OUI MAIS…

Le temps est au beau fixe, mais le sommet de Slieve Muck s’est soudainement couvert d’une épaisse couche de nuages. Qu’importe, je connais le temps irlandais et ses caprices. Je gare la voiture sur un petit parking le long de la route, face au Spelga Reservoir, un lac de barrage entouré de jolies collines aux formes arrondies. J’enjambe l’échalier et me voilà parti !!
Rapidement, le semblant de chemin disparaît… Les pentes douces du début de parcours deviennent un peu plus raides, mais le terrain devient un peu plus ferme. Ah oui, pour ceux qui ne connaissent pas, nous sommes en Irlande; le terrain, c’est donc de la lande, c’est-à-dire de la tourbe plus ou moins gorgée d’eau, recouverte de bruyères et de différentes espèces d’herbes et de mousses, dont il faut apprendre à décrypter les couleurs afin de savoir si on risque de rester englué ou non. Un terrain inégal et piégeux, parfois épuisant à parcourir, notamment lorsque l’on est hors sentier et que le temps est humide -et c’est très souvent le cas. Marcher dans les montagnes irlandaises est très formateur. Le terrain et le climat peuvent être impitoyables, et chaque sommet, si modeste soit-il, se mérite. De plus, il est impératif de savoir s’orienter. Mais la beauté de la lumière et des paysages vaut cent fois les efforts consentis. La moindre percée du soleil à travers les nuages et la nature s’illumine, étalant un fabuleux mélange de couleurs, entre les différents tons de vert des prairies et les tons rouille et/ou jauni de la lande; ajoutez-y le gris de la roche, le vert émeraude d’une plantation de conifères, un coin de ciel bleu se reflétant dans un lac et des nuages blancs et/ou gris laissant glisser leurs ombres sur les flancs des montagnes, saupoudrez d’un magnifique arc-en-ciel et vous avez tous les ingrédients de la randonnée parfaite. Et puis, il y a la force des éléments. Ce vent revigorant mais épuisant à la longue, cette pluie (ou grêle ou neige, qui sait ce qui peut tomber ?) qui guette presque constamment.

Après à peine 30 minutes de marche, je me retrouve la tête dans les nuages. Un peu décevant lorsque l’on sait que le soleil brille tout autour, mais je sais que cela peut évoluer. Et puis, je suis tellement bien ici, dans mon élément !! Soudain, une apparition…

DSC_1033
Et soudain, le Mourne Wall apparaît !!

C’est le Mourne Wall, ce mur de 35km de long qui court le long des crêtes des Mourne Mountains. Allez savoir pourquoi, je reste émerveillé et ému de me retrouver face à ce mur qui a comme surgi du brouillard pour se planter devant moi. En fait, je l’avais bien vu sur la carte, mais ne m’attendais pas à le voir si tôt !! Qui plus est, la navigation va s’en trouver drôlement simplifiée, puisqu’il suffit de le suivre jusqu’en haut du sommet !!
Ce mur, qui encercle Silent Valley, a été construit entre 1904 et 1922 et servait à empêcher les troupeaux de moutons de passer sur les flancs de montagne entourant les réservoirs de Silent Valley et de Ben Crom, afin d’éviter que leurs déjections ne polluent l’eau destinée à la consommation humaine. Effondré à quelques endroits, il est cependant plutôt bien conservé dans l’ensemble et compte de nombreuses jonctions avec d’autres murs secondaires, dont une justement au sommet de Slieve Muck. Je franchis le mur secondaire grâce à un échalier et m’arrête près du pilier de triangulation pour savourer… mon premier sommet dans les Mournes !!

DSC_1036
Suivez le guide !!
DSC_1038
Arrivée au sommet de Slieve Muck. On aperçoit au loin le pilier de triangulation qui marque le point le plus haut. Pour la vue, il faudra repasser… dans une petite heure !!

ET SOUDAIN, TOUT DEVIENT PLUS CLAIR !!

Le sommet étant toujours dans le brouillard, je ne m’attarde pas et descends plein S vers ce sommet secondaire dont je voudrais vérifier la proéminence. A peine quelques minutes… et me voilà sorti des nuages !! Le soleil brille et la vue de chaque côté de la crête est magnifique !!

DSC_0015
Les nuages se dissipent enfin !!

Arrivé au sommet S (626m sur la carte), je constate que, de toute évidence, celui-ci n’a pas la proéminence requise pour apparaître dans la liste du site mountainviews.ie; mais par contre, quel panorama !! Côté O, la longue crête Finlieve-Eagle Mountain-Slievemoughanmore n’en finit pas de s’étirer derrière celle, plus modeste de Pigeon Rock Mountain; côté S, la Mer d’Irlande, avec les montagnes de la Péninsule de Cooley visibles au SE et la petite colline verdoyante de Knockree en contrebas.

DSC_0032
Eagle Mountain (638m) et Slievemoughanmore (560m) au fond, à gauche; la crête de Pigeon Rock Mountain (le sommet S, 530m est visible à droite), au deuxième plan; au premier plan, le cairn du sommet S de Slieve Muck.
DSC_0045
La vue côté SE depuis le sommet S de Slieve Muck, avec la Péninsule de Cooley et la Mer d’Irlande au loin.
DSC_0047
Zoom plein S sur la petite colline de Knockchree (306m); la Mer d’Irlande n’est qu’à quelques kilomètres…

Mais c’est à l’E que la vue est la plus spectaculaire, avec la crête caractéristique de Slieve Binnian (746m), l’un des sommets emblématiques du massif, qui se prolonge au NE vers l’imposante Slievelamagan (702m) et jusqu’aux deux plus hauts sommets de la chaîne, Slieve Donard (850m) et Slieve Commedagh (765m); en contrebas, les réservoirs de Silent Valley et Ben Crom, à peine visibles, et la masse triangulaire de Ben Crom (526m); à ses côtés, Doan (592m) et, au N, entre cette dernière et Slieve Muck, un autre sommet mythique de la région, l’imprenable Slieve Bearnagh (739m). Je réalise en fait que la majorité des sommets de plus de 500m du massif sont visibles !!

DSC_0021
La silhouette caractéristique de Slieve Binnian (746m) et ses « tors » (excroissances rocheuses).
DSC_0036
Pratiquement la moitié des sommets du massif sont visibles sur cette seule photo !!
DSC_0037
Zoom sur l’imposante Slievelamagan (702m), avec Cove Mountain (655m) sur sa gauche, Slieve Donard (850m) au loin et Ben Crom (526m) au premier plan.
DSC_0038
La forme triangulaire de Ben Crom (526m) surplombant le réservoir éponyme, Slieve Commedagh (765m) et Slieve Donard (850m) au loin, Cove Mountain (655m) et Slievelamagan (702m) entre deux sur la droite.
DSC_0042
L’impressionnant Slieve Bearnagh (739m, à gauche), reconnaissable lui aussi à ses « tors », et Doan (592m, à droite).

Je m’arrête quelques minutes près du petit cairn qui marque le sommet, afin de profiter du panorama, une tasse de thé bien chaud entre les mains. Puis je repars en direction du sommet de Slieve Muck, qui finit par se dégager entièrement. La deuxième fois est la bonne et quelques minutes plus tard, je peux profiter de la vue du sommet principal.

DSC_0048
Retour en direction de Slieve Muck (674m), cette fois sans les nuages !!
DSC_0053
Slieve Binnian (746m) vu depuis le col entre Slieve Muck et son sommet S.
DSC_0067
De retour au sommet de Slieve Muck, avec une vue dégagée cette fois.
DSC_0070
Un des échaliers permettant d’enjamber le Mourne Wall.

SUITE DU PARCOURS LE LONG DU MOURNE WALL

Je franchis ensuite un échalier qui enjambe le mur, à quelques dizaines de mètres seulement de celui franchi plus tôt. Je vais redescendre par où je suis venu, mais de l’autre côté du mur. Le terrain est plutôt agréable et la vue splendide me dévoile la suite du parcours: les sommets jumeaux de Carn Mountain (585 et 554m) et Slieve Loughshannagh (617m). Je terminerai mon parcours par Ott Mountain (517m) et, si le temps se maintient, Butter Mountain (500m), situés chacun de part et d’autre de la route qui me ramènera à la voiture.

DSC_0072
Début de descente le long des pentes N de Slieve Muck, avec vue sur Carn Mountain (585m, au centre), son modeste sommet N (553m) à peine visible sur sa gauche, Slieve Loughshannagh (617m), Slieve Meelbeg (702m) et Slieve Bearnagh (739m).
DSC_0073
Slieves Bearnagh (739m), Commedagh (765m) et Donard (850m) au loin, Doan (592m), Ben Crom (526m) et Lough Shannagh au deuxième plan.

Chemin faisant, je croise et salue un groupe de randonneurs en route pour Slieve Muck. L’ascension de Carn Mountain (585m) se fait sans histoire, et celle de son sommet N (554m) une formalité tant il est peu proéminent. Je descends ensuite jusqu’à un col; devant moi, la dernière grosse montée du jour pour rejoindre Slieve Loughshannagh. Un bon sentier longe le mur qui n’en finit pas de s’étirer le long des crêtes, tel une mini-muraille de Chine. Je ne cesse de m’arrêter pour mitrailler; ces montagnes sont tellement photogéniques !!

DSC_0078
Vue sur Ott Mountain (527m) depuis les flancs N de Slieve Muck.
DSC_0084
Il y a des endroits où le Mourne Wall est plus haut et/ou infranchissable que d’autres…
DSC_0086
Regard en arrière sur Slieve Muck (674m) pendant le début de l’ascension de Carn Mountain.
DSC_0090
Regard en arrière de l’autre côté du mur, vers Spelga Reservoir, les sommets jumeaux de Cock Mountain (504 et 505m) et Slievenamiskan (444m), avec Butter Mountain (500m) sur la droite.
DSC_0098
Carn Mountain N Top (553m), Slieve Loughshannagh (617m) et Slieve Meelmore (702m) se confondent en une série de vagues, traversée de part en part par le Mourne Wall…
DSC_0105
Le panorama reste magnifique tout au long du parcours, comme ici, pendant la descente de Carn Mountain…
DSC_0125
Doan (595m) et Lough Shannagh, avec Slieve Binnian (746m) et Silent Valley Reservoir au loin, depuis le col entre Carn Mountain N Top et Slieve Loughshannagh.
DSC_0126
Regard en arrière durant l’ascension de Slieve Loughshannagh.

Pour rejoindre le sommet de Slieve Loughshannagh, attention de ne pas oublier de passer du côté SE du mur !! La vue depuis le cairn sommital  est juste magnifique et je savoure…

DSC_0134
Vue SE depuis le sommet de Slieve Loughshannagh.

MAIS LE TEMPS SE COUVRE…

J’aurais bien continué vers Slieve Meelbeg et Slieve Meelmore, mais le temps se couvre et je vais donc finir comme prévu par Ott Mountain (527m), puis Butter Mountain (500m), située de l’autre côté de la route.
Peu de dénivelé pour rejoindre Ott Mountain, mais pas de sentier et le terrain est plutôt bosselé. Au sommet, j’aperçois le groupe de randonneurs rencontré précédemment. Après seulement quelques minutes, je peux moi aussi profiter de la jolie vue sur le réservoir de Spelga.

DSC_0139
Un peu de hors-piste pour rejoindre le sommet d’Ott Mountain (527m), où on aperçoit le groupe que j’ai croisé plus tôt.
DSC_0156
Butter Mountain (500m), vue depuis le sommet d’Ott Mountain.
DSC_0157
Jolie vue sur le Spelga Reservoir, Cock Mountain et son sommet SO (504 and 505m) et Slievenamiskan (444m), depuis le sommet d’Ott Mountain.

Je dévale ensuite le flanc nord et récupère le chemin qui descend vers la route. Je ne tarde pas à rattraper le groupe, avec qui j’échange un peu, sur le parking de Blue Quarry. Puis je remonte le sentier qui remonte en pente raide vers Butter Mountain. Aucune idée de la raison pour laquelle cette colline porte ce nom, ou alors est-ce à cause de ses flancs aux herbes jaunies ? En tout cas, la vue d’en haut n’est pas mal non plus et vaut largement le peu d’efforts consentis.

DSC_0173
Vue sur Pigeon Rock Mountain (534m) et Eagle Mountain (638m, dans les nuages), depuis le sommet de Butter Mountain.

Après quelques minutes de descente, je remonte la route qui me ramène à la voiture, à temps pour éviter la pluie. Une randonnée peu exigeante, mais avec de très beaux points de vue, et six sommets de plus au compteur, une belle mise en bouche avant de retrouver le lendemain mon ami Daniel, qui habite près de Belfast, et de s’attaquer au point culminant des Mournes, Slieve Donard (850m). La suite au prochain épisode !!

LE PARCOURS

Distance: environ 13km; dénivelé: environ 750m; durée: 4h10.

Difficultés: parcours assez facile par beau temps et peu exigeant physiquement. L’orientation peut s’avérer un peu plus compliquée par temps de brouillard, notamment dans les parties hors sentier. 

Télécharger

7 réponses sur “MOURNE MOUNTAINS, PREMIERE JOURNEE : DE SLIEVE MUCK A BUTTER MOUNTAIN”

  1. Brilliant stuff David – glad you got some clear weather for the views, and we got the benefit of the photos. Great shots. PS I see from mountainviews you’ve been very busy! Must have been in every corner of the country on this trip!

    1. Thank you for your kind words Aidy, yes I usually stick to one or two regions, but this time, I have been travelling a bit indeed !! The weather has been pretty good as well, hence all the walking and not much writing !! One of the good points is, my condition has improved quite significantly (although I felt tired on my latest hike up Lug). And another one, I have a lot more to write about !! 😉

Laisser un commentaire