2017 en 30 randos

1 – Black Hill-Sorrel Hill, Wicklow, Irlande, 17 février

Avant de rejoindre mon ami Daniel et de nous rendre à notre tout premier meeting MountainViews à Dublin, je file dans les collines du Wicklow pour une courte sortie, sous les seuls rayons de soleil de tout le séjour !!

2 – Pic de Cagire, Pyrénées, France, 23 avril

Une expédition sur deux jours, avec une nuit passée dans une cabane, pour emmener Iplay4you et sa camerawoman au sommet du Pic de Cagire (1912m). Iplay4you est un célèbre Youtuber français, dont la chaîne « Chasseurs de Trésor » a pour sujet la détection, et il a porté son détecteur de métal et sa pelle jusqu’en haut du sommet et le long d’une partie de la crête, où nous avons pu profiter d’un panorama à couper le souffle sur les crêtes encore enneigées. Un moment vraiment spécial, immortalisé en vidéo !!

Lien vers la vidéo: https://youtu.be/9XJc0Jy3Q_o

3 – Mullaghcarn, Sperrin Mountains, Irlande, 9 mai

Enfin de retour en Irlande, je ne résistai pas au plaisir d’une courte sortie à la tombée de la nuit, pour rallier Mullaghcarn (542m) et son sommet sud (526m). Pendant la montée, je fus comblé par un superbe coucher de soleil, dans une atmosphère embrumée.

4 – Moyle Way, Irlande du Nord, 13 mai

Après avoir écumé les Sperrin Mountains et en vue de ma première « Challenge Walk » une semaine plus tard, je rejoins mon ami Daniel pour ma première grosse rando de l’année: le Moyle Way. Ce parcours de 45.7km -incluant un léger détour par le sommet de Trostan (550m)- avec plus de 1100m de dénivelé cumulé, nous amènera à travers prairies, landes et forêts de Ballycastle à Waterfoot, où, euphoriques, nous en profitons pour fouler le sable de la plage.

5 – Muckish, Donegal, Irlande, 16mai

J’avais déjà grimpé Muckish (667m) en novembre 2012, mais avec beaucoup de difficultés, étant donné ma piètre condition physique de l’époque. Atteindre à nouveau ce sommet -cette fois avec la vue panoramique et via l’ancien sentier des mineurs, plutôt exposé- fut pour moi un grand moment d’émotion. Depuis le plateau sommital, le panorama sur la côte Atlantique du nord du Donegal et le reste de la chaîne des Derryveagh est absolument époustouflante.

Lien vers ma vidéo: https://youtu.be/vl8e1DFTwmY

6. Truskmore-Tievebaun, Sligo/Leitrim, Irlande, 18 mai

En route vers le sud, je m’arrêtai passer deux nuits au Benwiskin Centre Hostel à Ballaghnatrillick et eus la chance de pouvoir profiter d’une météo clémente pour l’ascension de Truskmore (647m) et Tievebaun (611m). Ici, aux confins des comtés de Sligo et de Leitrim et à seulement quelques kilomètres de l’Océan Atlantique, s’élève une série de plateaux cernés de falaises abruptes. La lumière du soleil perçant à travers les nuages et éclairant les pentes verdoyantes ajoutèrent à la magie du paysage.

7 – Blackstairs Challenge, Carlow/Wexford, Irlande, 20 mai

Ma première « Challenge Walk », brillamment organisée tous les ans par le Wayfarers Hiking Club, me permit d’établir un nouveau record personnel de dénivelé en une journée (1630m). Mais surtout, elle me permit de retrouver d’autres passionnés de randonnée, et aussi de découvrir les magnifiques Blackstairs Mountains, ajoutant au passage quelques sommets supplémentaires à mon palmarès.

8 – Lugnaquilla, Wicklow, Irlande, 23 mai

Après une grosse rando la veille, une boucle reliant Camaderry (698m) et Tonelagee (812m) avec retour via la crête de Brockagh, je décidai de grimper le légendaire Lugnaquilla (926m), point culminant des Wicklow Mountains et l’un des plus hauts sommets irlandais, le tout dernier jour du séjour. Fatigué par deux semaines intenses de randonnée, je terminai la journée épuisé, mais avec un énorme sentiment d’accomplissement personnel.

 9 – Kentmere Horseshoe, Lake District, Angleterre, 7 juin

Pour ma toute première rando dans le Lake District, j’eus l’immense plaisir de rencontrer deux autres membres du groupe Facebook #Walk1000miles, Jay et Helen. Nous fîmes une superbe boucle le long de la Kentmere Horseshoe, visitant au passage neuf wainwrights (sommets décrits dans les oeuvres de l’écrivain Albert Wainwright).

10 – The Langdale Pikes via Jack’s Rake, Lake District, Angleterre, 9 juin

Pour ma deuxième rando dans le Lake District, je rencontrai un blogger anglais, Mark Barrett, aka. Hill Explorer. Il m’entraîna dans une incroyable aventure autour des Langdale Pikes (avec 8 wainwrights au programme). L’itinéraire inclut la délicate ascension de Jack’s Rake (la diagonale au centre-gauche de la photo), une grande première pour moi, car je n’avais jamais fait une escalade si longue.

11 – Buachaille Etive Mor, Glencoe, Ecosse, 11 juin

Une des choses les plus incroyables que j’aie faites cette année est sans doute de décider au dernier moment de grimper la célèbre crête de Buachaille Etive Mor de nuit, en commençant vers 2h du matin et sans avoir dormi. J’atteignis le sommet de Stob Dearg (point culminant de la crête avec 1021m) juste à temps pour admirer le lever de soleil sur le plateau de Rannoch Moor et la vallée de Glencoe. Inoubliable !!

Cf. mon article de blog dans la catégorie « Ecosse ».

12 – Marsco, Ile de Skye, Ecosse, 14 juin

A peine arrivé sur l’Ile de Skye, je décidai de partir grimper Marsco (736m). Malgré le temps au beau fixe, je fus presque contraint d’abandonner face aux fortes rafales de vent qui soufflaient en contrebas de la crête. Je réussis finalement à trouver un itinéraire à l’abri du vent et à atteindre le haut de la crête, où, étonnemment, le vent soufflait moins fort. Ceci dit, il me fallut être très prudent sur l’étroite crête sommitale, d’où le panorama sur les Red et Black Cuillins et sur les deux pans de côte atlantique de part et d’autre de l’île est à couper le souffle.

Lien vers ma vidéo: https://youtu.be/7ojYR2BF-RY

13 – Ben More-Stob Binnein, Crianlarich, Ecosse, 19 juin

Pour me préparer au Fei Sheehy Challenge, qui avait lieu le mois d’août suivant, je m’étais fixé pour objectif de me faire trois grosses journées de rando à la suite avant de quitter l’Ecosse. Après avoir grimpé Ben Lomond (974m) dans le brouillard la veille, j’optai pour un parcours plus long et plus difficile, pour grimper deux autres munros, Ben More (1174m) et Stob Binnein (1165m), plus plusieurs sommets secondaires. Même si les deux sommets principaux ne se découvrirent qu’après mon passage, je pus profiter d’une magnifique journée avec de splendides points de vue !!

14 – Ben Starav-Beinn nan Aighenan-Glas Bheinn Mhor, Glen Etive, Ecosse, 20 juin

La révélation. 25km, +2000m de dénivelé cumulé, 10h20. Trois munros et plusieurs sommets secondaires. Et quels points de vue !! Je dois avouer avoir pleuré en atteignant le sommet de Ben Starav (1071m), premier sommet et point culminant de l’itinéraire. J’ai pleuré parce que j’ai réalisé que j’étais en train de réussir mon pari. Je m’étais lancé le défi de gagner en condition physique et j’avais réussi. J’avais fait le pari de faire ce parcours, qui comprenait près de 400m de dénivelé de plus que le Blackstairs Challenge auquel j’avais participé un mois plus tôt, et j’étais en train de réussir. A ce moment, j’ai su que j’étais prêt pour le Fei Sheehy Challenge…

15 – Pic de Crabère, Ariège, Pyrénées, France, 14 et 15 juillet

De retour dans les Pyrénées avec mon meilleur ami Alexandre, pour une expédition sur deux jours afin de gravir le Pic de Crabère (2630m). Nous atteignîmes ce fantastique sommet, qui se trouve à la frontière franco-espagnole, le deuxième jour, et la vue panoramique à 360° est franchement à couper le souffle. Mais la veille, nous avions assisté à ceci (voir photo) en atteignant le Col de la Serre d’Araing (2220m): une fantastique mer de nuages de part et d’autre de la crête, qui nous laissa sans voix !!

16 – Mont Barral, sud du Vercors, Préalpes, France, 21 juillet

Pour ma première véritable rando dans les Alpes, j’emmenai mon fils de 9 ans en haut du Mont Barral (1903m). Je fus très fier de le voir réaliser cette ascension et nous nous assîmes pour admirer l’incroyable panorama, notamment côté nord, où s’étalent les kilomètres de falaises verticales du Massif du Vercors.

17 – Turon de Néouvielle, Pyrénées, France, 3 août

Bivouac sur trois jours et deux nuits avec Alexandre et ses deux enfants (11 et 12 ans) pour gravir le Turon de Néouvielle (3035m). Un parcours difficile pour les enfants, qui ont pourtant tous les deux fièrement atteint le sommet, constamment encouragés et supervisés par Alexandre et moi-même. Notre expérience à tous les deux fut décisive afin de garantir la sécurité et la sérénité de chacun tout au long de ce long parcours.

18 – Pic du Canigou, Pyrénées, France, 11 août

Un itinéraire long mais sûr vers un sommet mythique. J’avais déjà grimpé le Pic du Canigou (2784m), la montagne sacrée des Catalans, il y a trois ans, avec Alexandre et sa fille (alors agée de 8 ans), mais nous étions partis du Refuge des Cortalets; je décidai donc de le gravir à la dure cette fois. 25km, plus de 1800m de dénivelé positif en environ 10 heures, et toujours ce fabuleux panorama !!

19 – Fei Sheehy Challenge, Jour 1: le Comeragh Crossing, Irlande, 18 août

Le grand jour est arrivé: 38km avec +1500m de dénivelé m’attendent. Un autre gros test réussi, avec 40 autres participants, un super groupe de randonneurs, parmi lesquels certains deviendront des amis.

20 – Fei Sheehy Challenge, Jour 2: le Galtee Crossing, Irlande, 19 août

30km, +1620m de dénivelé, il allait falloir calmer le jeu le deuxième jour, après la grosse journée de la veille. A mi-chemin, je m’arrêtai pour une pause casse-croûte avec Daniel, Mike, Steven et Jim et décidai finalement de terminer cette belle journée en leur compagnie, grimpant au passage l’un des plus hauts sommets d’Irlande, Galtymore (918m). La photo montre le dernier sommet du parcours, Temple Hill (783m). L’un des meilleurs moments de la journée fut l’arrivée, où nous attendaient boissons chaudes et gâteaux faits maison !!

21 – Fei Sheehy Challenge, Jour 3: le Knockmealdown Crossing, Irlande, 20 août

Un temps de cochon ce jour-là, qui m’amena à réaliser un de mes meilleurs parcours en termes de timing. Personne n’aime traîner sous la pluie, alors je tentai de suivre ces trois-là, pendant un petit moment, avant qu’ils ne se mettent à courir. Environ une heure plus tard, alors que j’atteins le sommet de Knockmealdown (794m), je suis rejoint par Kevin Finn. « Mince, j’ai bien envoyé », me dis-je, mais bon, aucune chance de le suivre dans l’interminable descente vers le col du Vee. Juste avant le col, je croise Gerard Sheehy, l’organisateur du challenge. « Tu voles littéralement aujourd’hui » me dit-il, « et tu n’as fait aucune erreur d’orientation !! ». Je lui montre le GPS et lui explique que je « triche » pour être rentré plus rapidement, appâté par le café, les sandwiches et les gâteaux faits maison. Il me donne quelques précieuses indications pour remonter et suivre la crête. Une navigation sans faille me mène au village de Ballyporeen en 6h23. Je viens de terminer le Fei Sheehy Challenge !! Chaque nouvel arrivant est chaleureusement salué et félicité, et peut se retaper à coup de boissons chaudes et de bons petits en-cas. Gerard s’assure que tout le monde est bien rentré. Puis c’est la distribution des diplômes et des médailles. Et c’est le coeur serré que nous devons finalement nous quitter. Un challenge extraordinaire, organisé par une équipe admirable et dévouée, trois jours de marche dans des décors somptueux, des participants adorables et motivés, et parmi eux de nouveaux amis, aussi passionnés que moi: Ulla, Marzena, Mark, Mike, Steven, Jim, Andy, Gerry, David, Alan et Kevin, qui s’ajoutent à ceux rencontrés plus tôt dans l’année, Ronan, Joe et Gerard, sans oublier bien sûr, mon grand ami Daniel !!

22 – Coumshingaun, boucle dans les Comeraghs, Irlande, 23 août

Une dernière grosse rando en Irlande avant de rentrer en France, une boucle à travers les Comeragh Mountains, pour rallier les sommets qui ne se trouvaient pas sur le parcours du Challenge effectué cinq jours plus tôt. Mais la partie la plus spectaculaire de l’itinéraire du jour se trouve en fait sur les bords du plateau, avec plusieurs cirques, le plus impressionnant étant celui-ci, Coumshingaun.

23 – Mont Né, Pyrénées, France, 1er septembre

Une autre belle randonnée avec mon fils de 9 ans, pour grimper le Mont Né (2147m) depuis le Port de Balès (1755m). D’habitude, je ne partage pas de photos de lui, mais je ferai une exception pour celle-ci, qui le montre sur le point de toucher le cairn sommital. Il était très fier d’avoir gravi son premier sommet de plus de 2000m !!

 24 – Pic de Campbieil, Pyrénées, France, 5 septembre

Un autre sommet que j’avais grimpé il y a 3 ans et le plus haut sommet que j’aie gravi jusqu’ici. Avec 3173m, c’est le deuxième plus haut du Massif du Néouvielle, mais l’un des plus accessibles. Nul besoin de préciser que le panorama depuis le sommet est à couper le souffle !! La photo montre le sommet principal vu depuis le sommet sud-ouest, ou Pic Lentilla (3157m).

 25 – Brèche de Roland-Pic du Taillon, Pyrénées, France/Espagne, 12 septembre

Un autre grand moment de l’année et sûrement la rando la plus spectaculaire, en compagnie d’un autre nouvel ami, David, photographié ici à son arrivée au sommet du Taillon (3144m), avec le Cirque de Gavarnie et le Massif du Mont Perdu en fond de toile. Nous avions prévu d’aller jusqu’à la fameuse Brèche de Roland (2807m), mais avons finalement décidé de continuer jusqu’au Taillon, son premier +3000m !!

26 – Lacs et Pic d’Ayous, Pyrénées, France, 20 septembre

Les locaux l’appellent « Jean-Pierre ». Cela faisait près d’un an que j’avais grimpé le Pic du Midi d’Ossau (2884m) -l’ascension la plus difficile que j’aie réalisé jusqu’ici, avec de l’escalade un brin trop technique pour moi- ce fut donc chouette de revenir dans le coin. Pas d’escalade cette fois, mais une magnifique rando en boucle autour des Lacs d’Ayous, complétée par un aller-retour jusqu’au sommet du Pic d’Ayous (2288m). Le temps au beau fixe fit de cette journée un pur bonheur !!

27 – Aunamendi/Pic d’Anie, Pyrénées, France, 21 septembre

Ce fut une journée stressante à cause de la chaleur, de la fatigue accumulée, mais surtout à cause de l’incroyable relief sur lequel j’allais devoir évoluer. Cette zone est un labyrinthe perfide de roche, un piège composé de centaines de failles, où l’orientation allait se révéler plus difficile que jamais, malgré les quelques cairns ici et là. Une approche longue sur un terrain rude et exigeant, ponctuée d’un épuisant final dans de raides pierriers -avec en prime quelques brins d’escalade facile- pour gravir les derniers 350m. Par chance, je pus suivre au retour le sentier marqué en jaune que j’avais perdu à l’aller. je venais de grimper Aunamendi ou Pic d’Anie (2504m), le seigneur du Pays Basque, mais je savais qu’il était temps pour moi de prendre du repos. Parfois, notre corps nous dit qu’il a besoin de faire une pause…

28 – Pics de Batoua, Pyrénées, France, 12 octobre

Le grand frisson !! Après deux semaines de repos, la montagne m’appelle à nouveau. Je choisis la plus belle journée pour me faire une dernière virée dans les Pyrénées, à l’assaut des trois Pics de Batoua (ou Culfreda, 3034, 3028 et 3032m), via le Pic de Cauarère (2901m). Cette rando demeure la plus extrordinaire de l’année en termes de sensations, et quand je ferme les yeux, je me vois encore en train d’escalader la crête exposée entre les trois sommets, avec autour de moi l’un des plus beaux panoramas à 360° que j’aie pu admirer (ceci étant du au fait que le sommet principal est le 10ème sommet le plus proéminent des Pyrénées). 18km, +1670m de dénivelé cumulé, 10h00 de marche et une immense sensation d’isolement. Absolument époustouflant !!

Lien vers ma vidéo: https://youtu.be/BfFBH3PVIkM

29 – Beenoskee-Dromavally, Péninsule de Dingle, Irlande, 9 novembre

Première grosse rando de mon séjour sur la Péninsule de Dingle, la magnifique traversée de deux crêtes, en compagnie de Gerard Sheehy et de Maeve, une autre participante du Fei Sheehy Challenge, qui habite dans le coin et joua parfaitement son rôle de guide. Après un début sous les nuages, nous fûmes cueillis par la pluie et de fortes rafales de vent en haut des plus hauts sommets, Beenoskee (826m) et Stradbally Mountain (798m), puis le ciel s’éclaircit, nous offrant du grand soleil durant presque toute la fin du parcours, ce qui nous permit de profiter de magnifiques panoramas. Alors que nous atteignîmes le haut de la crête de Dromavally, Maeve nous fit faire un petit détour pour aller admirer un énorme cairn -en fait une tombe ancienne- connue localement sous le nom de Cuchulainn’s Seat (« le siège de Cuchulainn », héros de la mythologie irlandaise; voir photo).

30 – Mount Brandon via la crête nord, Péninsule de Dingle, Irlande, 12 novembre

Une autre grosse randonnée pour grimper le géant de Dingle, Mount Brandon (952m, deuxième plus haut massif d’Irlande), depuis le village de Brandon (au centre de la photo), situé au niveau de la mer. Un aller-retour via la crête nord qui offre sans doute le plus beau panorama de toute l’Ile d’Emeraude. Sur la photo, on peut admirer l’impressionnante crête de Faha Ridge, avec Brandon Bay au loin, vus depuis le sommet. Le lendemain, je grimpai à nouveau Mount Brandon, cette fois via la crête sud et sous les nuages.

LES SOMMETS EMBLEMATIQUES DE L’IRLANDE: MUCKISH

Muckish depuis la N56 entre Dunfanaghy et Creeslough.
A partir d’aujourd’hui, je vous propose un nouveau thème: partir à la découverte des montagnes emblématiques de l’Irlande. Celles que l’on aperçoit de loin, celles dont les pentes abruptes font écarquiller les yeux, dont le panorama depuis le sommet fait rêver, dont le nom fait parfois frémir aussi, tant elles sont imposantes et peuvent être inhospitalières par mauvais temps. Car ce sont les conditions météorologiques changeantes et imprévisibles, combinées à un terrain souvent difficile à marcher, qui font de ces collines des montagnes. Malgré leur altitude modeste et des dénivelés relativement raisonnables, les montagnes irlandaises ne s’offrent pas au premier venu. Mais lorsqu’elles se dévoilent, ne serait-ce qu’en partie, alors la magie opère…

Continuer la lecture de « LES SOMMETS EMBLEMATIQUES DE L’IRLANDE: MUCKISH »